J 10 – 10 mai  Mile 179.4 puis Idyllwild

Spread the love

Pas de vent cette nuit. Tant mieux car, à cette altitude, la nuit aurait pu être glaciale.

En revanche, la magnifique mer de nuages est remontée dans la nuit. Et c’est dans la brume que j’ai progressé sur ce chemin escarpé aux pentes plus prononcées que d’habitude. Jusqu’ici je n’avais pas noté de très forts pourcentages dans les pentes du PCT, mais plutôt une succession de courbes et de virages ayant tendance à rallonger les distances.

Dans les nuages

Dans cette partie, il n’en n’est rien. Ce n’est pas pour me déplaire et la perspective d’un vrai repas et d’une nuit confortable à Idyllwild me font avancer vite.

La neige est la guest star du jour. Dès que le chemin passe en versant nord, il me faut traverser de nombreux névés (18 en tout). Avec un minimum de précaution, en passant en début de journée, ils sont sans difficulté. Finalement, ce qui choque le plus c’est que l’on peut passer ici, en quelques heures, du désert à la neige.

Au mile 172, je retrouve Nick, le jeune texan qui était venu manger avec nous le 3ème soir. Il avance très péniblement et semble exténué. Son genou droit a doublé de volume et le fait souffrir. A ce stade, rejoindre Idyllwild va être un chemin de croix. Il refuse mon aide et je continue sur les névés, non sans un sentiment de culpabilité.

C’est loin d’être la Sierra

Un peu plus loin, il me semble reconnaitre une silhouette, c’est Psycho. On est content de se retrouver, il m’apprend que Rosi avance de mieux en mieux (ampoules guéries) et que Mavis n’est pas loin devant. Plusieurs hikers ont surnommé Mavis « Machine » car il semble progresser rapidement sans souffrir. Psycho me laisse avancer à mon rythme et on promet de se retrouver à Idyllwild.

Enfin, à Saddle Junction, je quitte le PCT pour entamer sur 2,5 miles la descente sur Idyllwild. Il me faudra encore une heure pour perdre 800m d’altitude. Arrivé à un parking, je tombe sur un groupe de hikers espérant un trail angel véhiculé pour faire les 3 derniers miles de route. J’y reconnais Mavis qui m’accueille à bras ouverts. Ainsi que 3 australiens affamés et exténués.

Un véhicule se présente et son chauffeur, trop cool, accepte de nous prendre tous dans son immense 4×4. Il nous laisse au coeur de la station.

Thanks driver

Il est 14h. Mavis doit filer vers son airbnb; les 3 australiens et moi décidons d’aller calmer notre faim. Ambiance sympa et méga hamburger au Lamber Mill (ça devient une habitude).

3 de Melbourne et ma pomme

Puis vient la priorité de trouver une chambre. Car en ce ďébut de WE, beaucoup d’hôtels sont pris d’assaut par les familles venues de LA ou Palm Springs. Je trouve, après quelques appels, une chambre pour 1 personne au Creekstone Inn (tarif PCT). Un hôtel de montagne classique, pas tout à fait central mais qui fera l’affaire. L’après-midi sera consacré au décrassage (un vrai bain), à la lessive (Laundry gratuite) et à une méga sieste.

Salle commune

Il est 20 h, je dois retrouver les rescapés de la « team class May 1st » demain pour un breakfast en ville. Je dois aussi prendre quelques photos, aller m’acheter des guêtres (dirty girl gaiters), un nouveau matelas gonflable (le mien se dégonfle chaque nuit) et 4 jours de nourriture.

Sauf changement majeur, je compte reprendre le chemin en début d’après-midi. Je préfère ces 1/2 jours de repos (Nero = Near zero) aux jours complets sans marche (Zero). Mais, je suis libre de tout, y compris de changer d’avis après ma première nuit dans un vrai lit depuis mon arrivée à LA.

Only for permitted hikers
Eau fraiche à volonté

Un commentaire sur « J 10 – 10 mai  Mile 179.4 puis Idyllwild »

  • Hello Viggo ! Juste un petit mot pour te dire que, grâce à ton reporting étape par étape, je « marche » avec toi et suis ta progression inéluctable vers le North. Continue ! Fais nous rêver… En ce dimanche 12 Mai, tu devrais passer le cap des 200 miles. Go, Forrest, go ! (clin d’œil cinématographique…). Gilbert, le cycliste Unicef.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.