J 106 – 14 août. Timberline Lodge (puis Government Camp) Mile 2097

Spread the love

21 « petits » miles (ça fait quand même 34 km) avalés au pas de charge. Parti à 8h00, je suis arrivé à Timberline Lodge vers 14h00.

Outre l’envie de découvrir (enfin) ce célèbre établissement au pied du Mont Hood, j’avais peut-être pressenti que cela me permettrait de faire honneur au fameux buffet déjeuner « all you can eat ». Et bien sûr, le lendemain matin, de remettre ça avec le breakfast.

Reposé d’une bonne nuit de sommeil (ah les lacs !!), je lève le camp à 8h00, ce qui est tard pour un thru-hiker. Peu importe, l’étape du jour est relativement courte et je profite du cadre reposant des eaux du lac sous la brume.

Timothy Lake au petit matin

J’observe avec amusement la course vers l’avant de mes camarades hikers. A celui qui partira le plus tôt, fera le plus de miles, portera le sac le moins lourd… Il y a comme une compétition qui ne dit pas son nom. Et l’effet de groupe accélère ce processus. S’y soustraire (dormir seul, partir sans calquer son heure sur celle des autres, sortir parfois du tracé officiel) est pour moi, une nécessité. Gage de liberté et d’équilibre dans une aventure où, par nature, je pourrais facilement me prendre au jeu de la performance.

Bien que s’approchant à grands pas du Mont Hood, celui-ci ne se révèle qu’au dernier moment, tant la forêt est dense.

Première vue du Mont Hood
Mont Hood

Avant d’entamer la montée finale vers Timberline Lodge, j’ai le plaisir de faire une pause fraîcheur au « trail magic » offert par Donna et Ben. Des sodas, des cookies et des clémentines. Un vrai réconfort, physique et moral, et toujours cette générosité qui me touche. Merci à eux.

Donna et Ben : trail angels

Puis vient la montée, étrangement facile, vers l’hôtel Timberline. Le chemin s’extirpe de la forêt et serpente sur les pentes nues du Mont Hood.

On aperçoit la masse grise et austère de l’hôtel qui servit de lieu de tournage au film « Shining ». En ajoutant l’isolement, on comprend le choix de Stanley Kubrick.

Au loin, on distingue…
… les bâtiments de Timberline Lodge
Et son entrée imposante

En l’occurrence, l’isolement géographique n’empêche pas l’hôtel d’être un lieu d’attraction touristique majeur. A en juger par le nombre de visiteurs présents. Il ne manque que Nicholson et sa hache.

Un dernier coup de rein et j’atteins la terrasse extérieure. Deux hikers se prélassent au soleil. Je reconnais Julien; il est en pleine digestion et me conseille d’aller tester le buffet déjeuner à volonté au restaurant avant la fermeture. Ce que je fais avec un plaisir évident. Pour 25 dollars, je vais passer une heure rabelaisienne à manger plus que de raison. De tout en très grande quantité, sans modération. P…. que ça fait du bien de se lâcher.

Puis, direction le solarium pour une bulle digestive en musique face au Mont Hood.

Julien se relaxe
En musique

Vers 16h30, je salue Julien (qui souhaite continuer quelques miles le chemin) et je décide de prendre la navette qui rejoint le village de Goverment Camp en 20 minutes.

Vue depuis la façade sud de Timberline Lodge

Objectif le Cascade Ski Club pour prendre une douche, faire une lessive, disposer d’un bon wifi et passer la nuit (seulement 40 $). L’accueil est hyper chaleureux. Je dispose de tout l’établissement (salon, cuisine…) car je suis le seul hiker ce soir.

Cascade Ski Club

Cette fin de journée est totalement relaxante. J’achète des fruits et des produits laitiers au General store (pour un repas plus frugal que le précédent) et je m’installe dans le grand salon du Ski Club pour mettre à jour le blog.

Demain matin, je prendrai la première navette pour remonter sur Timberline Lodge et son « buffet breakfast à volonté ». Puis je me lancerai sur le PCT pour parcourir les deux dernières journées en Oregon, avant Cascade Locks et ses PCT days.

Ciel du soir à Goverment Camp

Un commentaire sur « J 106 – 14 août. Timberline Lodge (puis Government Camp) Mile 2097 »

  • Oupss j’ai failli râpé ce 106ème. Pourquoi n’avoir pas choisi de dormir au Timberline ? C’est la premières re fois que j’entends parler de Government Camp. Cela à l’air plutôt sympa. J’essaye d’imaginer un All U Can Eat alors qu’il y a une centaine de journ que l’on mange du lyophilisé… Take Care and Stay Sage 😉

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.