J 111 – 19 août. Mile 2229 puis Trout Lake.

Spread the love

Je me suis endormi dans la douce lumière du soir de Bear Lake et je me réveille … au bord du Loch Ness. La brume épaisse recouvre le lac, la forêt et dépose sur la tente plein de gouttelettes. L’extrémité du sac de couchage, en contact avec la paroi, est humide. Dans ces conditions, difficile de sortir de son cocon et de se mettre en route.

Pour les cinéphiles
Matin humide et brumeux

Le PCT, ce matin, reste en sous-bois et se fraie un passage dans les buissons de huckleberries. Avec la rosée abondante, j’ai vite les jambes et les pieds trempés. Il me faudra deux heures de marche pour retrouver un semblant de confort.

Au croisement de plusieurs pistes, un écriteau annonce un trail magic. De fait, je tombe sur un campement hyper organisé où m’attendent un feu de camp, un breakfast chaud, des boissons, des pâtisseries, des fruits, des barres énergétiques, du textile, des produits d’hygiène et une station de recharge.

Trail magic 4 étoiles

A l’initiative de toute cette générosité, 3 amis qui ont en commun le goût de la vie outdoor et l’admiration des PCT hikers. Ils ont pour trail name : Coach, Shirtless et Ice Axe.

J’aurai droit à du café chaud, des oeufs brouillés et des donuts. Ainsi que le plaisir d’échanger au coin du feu avec deux autres hikers (sobos) et nos trail angels.

Avec Ice Axe, Coach et Shirtless

Quand je repars, le soleil s’est enfin levé et la brume s’est dissipée. Le long du sentier, c’est la pleine saison des baies (fraises des bois, myrtilles et huckleberries) qui poussent en pagaille.

Huckleberries
Fraises des bois

D’ailleurs, hormis pour sa consommation personnelle, la cueillette, à des fins commerciales, est réglementée. Elle est réservée uniquement aux Indiens depuis une convention de 1932.

Indians only

Comme dans le NorCal, il faut parfois emprunter une piste parallèle pour avoir un horizon plus dégagé. Et apercevoir, au dessus des arbres, la montagne dominant la région. En l’occurrence, le Mont Adams.

To Mount Adams

Vers 14h30, après seulement 21 miles, j’arrive à l’intersection de la route 23 qui mène à Trout Lake. J’ai loupé la navette de peu. Mais la première voiture qui passe s’arrête et m’amène à Trout Lake en moins de 20 minutes.

Trout Lake: juste un hameau

Je trouve tout le confort souhaité au Grocery Store qui, outre l’alimentation, propose aux PCT hikers de camper sur la pelouse du jardin du propriétaire (5 $), de faire la lessive (gratuit) et le pack Wifi et recharge de batteries (gratuit). Les douches (2 $) sont situées à 5 minutes au campground de Trout Lake.

Grocery Store
Et son jardin camping

L’après-midi va être un vrai moment de détente, une fois la lessive faite et la douche prise. Allongé sur la pelouse, à grignoter des chips et à mettre à jour le blog.

La propriétaire nous emmène dîner chez sa nièce qui tient le restaurant mexicain du village. Nous sommes quatre (Un couple de québécois, un Sobo New-yorkais et moi) à dîner ensemble. Bonne bière, assiettes généreuses et discussions sympas.

Vue depuis le restaurant

Je regagne la tente vers 21 heures. Le jardin sent les herbes aromatiques. Je laisse les absides de la tente ouvertes. Il fera sans doute moins humide qu’au bord du lac. Et je m’endors tranquillement au chant du grillon.

Un commentaire sur « J 111 – 19 août. Mile 2229 puis Trout Lake. »

  • Et voilà dernière étape avec l’Etat de Washington. Chaque fois que l’on voit ce célèbre pont on ne peut effectivement pas s’empêcher de revoir les images de Wild. Que de belles images et que de belles sensations à travers ce récit. Encore toutes mes félicitations et plus que 500 miles… une broutille ! Take care and stay safe

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.