J 23 – 23 mai North Fork ranger station (mile 436,1)

Spread the love

Pluie et brouillard. On nous a vendu la Californie, on se retrouve en Ecosse au mois d’octobre ! Bon, il faut le dire, j’ai passé une journée de merde. Quand le paysage se résume à 5 mètres de visibilité, autant avancer. Résultat : j’ai frisé les 30 miles (29.5 = 47 km).

Les pauses ont été rares. J’ai déjeuné sous le parapluie au mile 418 à Mill Creek. Une jeune femme est venue me donner une orange. Avec un regard mêlé de pitié et d’admiration. Je l’ai remercié chaleureusement. Et que dire de l’explosion de saveur, en bouche, d’un fruit frais quand on ne bouffe que du lyophilisé depuis des jours !!!

Les photos aussi ont été rares. Il fallait guetter les pseudo éclaircies et même oser sortir le smartphone. A ce propos, le mien semble dysfonctionner (depuis la neige du Baden-Powell) avec le GPS off ainsi que l’orientation de l’écran qui reste figée. Je verrai à Agua Dulce si c’est réparable.

Autre problème, j’ai une bretelle du sac à dos déchirée sur 1/4 de sa longueur. Il va falloir la recoudre pour qu’elle tienne jusqu’à Kennedy Meadows, où je récupèrerai mon autre sac « Gossamer Mariposa ». En attendant, je le manie avec précaution à chaque pause.

Ce sont des petits problèmes en comparaison de ceux des autres hikers. J’ai vu une fille souffrir le martyre après être passé dans du poodle dog bush, les jambes en feu pleines de pustules. Un autre a un genou qui a doublé de volume et va devoir s’arrêter au moins deux semaines. Mais sur ce chemin, quelques anges veillent sur nous (les trails angels) et apportent leur soutien, même au détour du sentier.

Need some help ?

Je dors cette nuit au pied de la station de Rangers de North Fork. Au lieu du grand pré où sont posées quelques tentes de hikers j’ai choisi un emplacement tranquille, dans un creux en contrebas de l’espace pique-nique.

Ça se dégage en fin de journée

A cette altitude, il fait nettement moins froid. Et au moins, pour ce début de nuit, il ne pleut pas. Qui sait, peut-être que demain, je me réveillerai en Californie ? 😉.

Réveil … sous le soleil ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.