J 65 – 4 juillet. Mile 1092 (+ repos à South Lake Tahoe )

Spread the love

Nuit tranquille dans notre petit coin douillet en surplomb de la route. Ce matin, le Centre d’information est toujours fermé quand nous partons. Tant pis pour le café chaud.

Tentsite

Une courte étape pour rejoindre le trailhead d’Echo Lake d’où nous ferons du stop pour South Lake Tahoe.

Ne pas glisser

Au menu, quelques beaux lacs, des sous-bois enneigés et deux passages délicats. Puis c’est la descente vers Echo Lake et le retour à la civilisation.

Showers Lake
Effet miroir
Suivez le signe

Nous atteignons le parking vers 14 heures. En ce jour d’independence day, il n’y que 3 voitures. Mon smartphone sonne à ce moment là. Coup de fil de ma muse dans un parfait timing. Nous restons un peu pour faire sécher les chaussures (merci la neige) puis nous dirigeons vers la highway pour faire du stop.

Ce sont deux étudiants brésiliens venus passer le WE à South Lake Tahoe qui nous prennent. Quand on leur explique notre périple, ils n’en reviennent pas. Ils nous posent plein de questions sur le PCT. Les serpents, les ours et la neige, etc… Leur destination en ville est un McDonald’s, ce qui nous convient aussi. On profite du wifi pour chercher un endroit pour dormir… un 4 juillet !!! Tout est plein, tout est cher. On oublie les hôtels et airbnb, hors de prix, pour se diriger vers le campground de la ville. Complet.

Guillermo et Alfnso

Il reste la solution des trails angels (listés sur Facebook), sans trop y croire. On laisse des messages à une dizaine d’entre eux, puis on se dirige vers la plage. L’endroit idéal pour regarder le feu d’artifice et… faire du cowboy camping.

Je reçois alors un message de Cindy (Trail angel) qui remonte le moral :  » Je peux vous héberger, grande maison, plusieurs chambres. Et je peux vous préparer le diner ». Forcément, je lui réponds OK en la remerciant. Elle m’indique l’adresse, un peu en dehors de la ville, et propose de venir nous chercher. Je lui réponds que nous prendrons un Uber (pour ne pas abuser d’une telle générosité). On passe par le Safeway pour acheter deux bouteilles de vin français avant de se rendre chez nôtre hôtesse.

Dans une rue calme et boisée, une grande maison confortable, Cindy nous accueille avec le sourire. Elle a préparé des Ribs au barbecue avec maïs et patate douce. Du melon, une salade, des bières et des glaces à volonté. Le rêve.

Cindy …
…nous a préparé le diner
Psycho and Batman

Un autre hiker (Batman) est présent. Barbe hirsute et oeil pétillant, il est content de partager avec nous « une tonne de générosité » dont Cindy fait preuve.

Une chambre chacun, un grand lit, la douche, la lessive, le wifi… La maîtresse des lieux nous rassure « faites comme chez vous, ne vous sentez pas gênés ».

Ma chambre
Living room
Les « gardiens » des lieux

Sous le regard des deux molosses de la maison (deux pitbulls de la catégorie « On fait peur mais on est gentils »), je profite de ce moment de réconfort, un peu inespéré. Tous les quatre, nous discutons, plaisantons et passons une agréable soirée. Au point de louper le feu d’artifice.

Au moment de se coucher, il règne une atmosphère de détente. Quatre personnes réunies par le hasard et la nécessité. Une veuve ouvrant sa maison à trois hikers traversant le pays à pied. L’harmonie des solitudes.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.