J 68 – 7 juillet. Mile 1143.

Spread the love

Réveil paresseux mais assumé. Le matin nous convenons de partir à 7h30. Alors que je plie ma tente, un groupe de 3 hikers passe. « Hey Viggo, si glad to see you ! » C’est Dreadlocks, Danielle, de Vancouver. Partie le même jour que moi. Nous ne nous étions plus vus depuis Tehachapi. J’apprends que Rosi à été immobilisée plusieurs jours suite à une fracture du pied. Que beaucoup ont abandonné ( surtout des américains), ou skippé la Sierra. Pas de nouvelles de Mavis.

On décide de se retrouver à Sierra City. Danielle doit y récupérer de nouvelles chaussures et y passer un zéro. Psycho et moi avons décidé de rejoindre Sierra City mais, appétit oblige, de passer une demi-journée à Truckee pour quelques courses, du wifi et un vrai repas.

A South Lake Tahoe, chez Cindy, je me suis pesé; 10 kg de perdus après 2 mois. D’un côté, c’est ce que j’avais pris en prévision du PCT, mais maintenant, il s’agit de gérer au mieux pour éviter de perdre davantage. Au risque de rentrer dans un cycle de fatigue chronique. Un objectif : manger au moins 4000 calories par4 jour.

Trash / junk food

Parce que, avec une journée comme aujourd’hui, l’organisme consomme énormément d’énergie. Trois montées (col et stations de ski), 60% de marche dans la neige.

Encore quelques jours de neige
Le PCT est dessous
Vraiment dessous

Peu de choses à raconter, peu de photos. Le temps est couvert, ce qui rend la marche agréable. Hormis les zones enneigées, le PCT a la bonne idée de changer de versant et de traverser des zones fleuries. Idéalement en sillonnant la ligne de crête d’où on a une vue panoramique sur le nord du lac Tahoe et ses voiliers.

Vive l’été
Tapis fleuri
Au loin, le lac Tahoe

Campement au top (soleil et rivière) après 20 miles. Ce qui nous laisse la matinée (10 miles) pour rejoindre Truckee et ses restos. On est peu de choses.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.