J 70 – 9 juillet . Mile 1185

Spread the love

Je mettrai Castle Pass dans le top 5 des meilleurs lieux où j’ai campé sur le PCT. Réveillé par le soleil sur les parois de la tente, j’ai dormi comme un loir. Pas de vent et aucune rosée. Une vue magnifique sur les monts de NorCal.

Castle Pass Sign

Bien qu’ayant laissé partir Psycho devant, j’ai tiré tout droit dans la montée de Basin Peak, coupé quelques lacets et je me suis retrouvé devant lui. L’écart s’est peu à peu creusé, notamment dans les sections enneigées. J’ai donc passé la journée en solo.

Neige encore…
…et encore

Je suis surpris par la hauteur de neige que l’on trouve encore ici. Certaines corniches sont prêtes à s’effondrer. J’ai d’ailleurs été témoin d’une coulée de neige (mini avalanche) qui a brisé quelques sapins sur environ 300 mètres. Le PCT passe juste en dessous. Gros Flip au moment de traverser.

Avalanche corridor
Coulée de neige

Mais, juillet oblige, la montagne est aussi en mode estival. Notamment sur les crêtes, où le chemin est en balcon avec vue imprenable sur les nombreux lacs de la région.

Parfois on sort de la forêt
French Lake

Pas d’ours et de serpent aujourd’hui mais, lors d’une pause, une biche (qui ne m’a pas vu) en quête de nourriture.

Biche

L’après-midi est passé vite, sur un chemin facile. Il faut commencer à gérer l’eau car les ruisseaux sont moins nombreux que dans la haute Sierra. Le chemin est à couvert sur de nombreux miles, n’offrant que peu de points de vue. Sauf, lorsqu’il domine le lac de Jackson Meadow.

Jackson Meadow Lake
De loin

Arrivé à la hauteur du Pass Creek Campground, où Psycho voulait camper, je m’arrête. Pendant que j’attends Psycho, je me renseigne auprès des quelques estivants présents. Le campground est payant – il n’y a pas d’emplacement spécial PCT hiker. Hors de question de payer pour dormir dans ma tente (sans sanitaires et sans avantages). Ça fait 70 nuits que je dors librement dehors.

Je quitte les lieux sans moyen de joindre Psycho. Je vais l’attendre à un embranchement pendant 1 heure. Rien. Je fais le ein d’eau et me décide à continuer sur le PCT quelques miles pour trouver un campement. Au Mile 1184, dans une vaste clairière, deux hikers US se sont installés. Je choisis un emplacement et je m’installe pour la nuit. Nous dinons rapidement ensemble. L’endroit est infesté de moustiques, mieux vaut se réfugier sous la tente.

Mosquitos Camp

Ce soir, pas de Psycho à l’horizon. Il a dû rester au campground. Je consulte la carte, il reste 10 miles jusqu’à Sierra City où m’attendent mon colis de nourriture (envoyé depuis South Lake Tahoe), une douche et une bière fraîche. Si, en prime, j’ai du réseau au prochain col, ce sera une belle journée.

Monarque
Think of u

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.