J 90 – 29 juillet. Seiad Valley puis Mile 1676

Spread the love

C’est une journée en 3 actes. Un peu de marche pour atteindre Seiad Valley, un moment de détente au café puis une longue remontée sous une forte chaleur.

En quittant le campground ce matin, le PCT se confond avec une route qui longe la Klamath river. En soi, la rivière est plutôt agréable mais la route beaucoup moins. D’autant qu’elle rejoint la highway, passante et dangereuse, qu’il faut suivre pendant 3 miles.

On the road to Seiad Valley
You will cross a bridge
…over Klamath river

Seiad Valley, dernière ville de Californie, est un ensemble de quelques maisons au bord de la highway 96. Il n’y a pas grand chose à voir ni à faire. On est ici dans l’épicentre du State of Jefferson. Chaque blason sur chaque maison nous le rappelle.

Wich State ?

Heureusement pour les hikers, il y a le Seiad Valley Café. Ce tout petit établissement est le lieu du mythique « pancake challenge » qui consiste à avaler 5 pounds (2,5 kilos) de pancakes en moins de 2 heures pour ne pas les payer. Inutile de préciser que les gagnants sont rares.

Seiad Valley Café and Store

Pour ma part, je choisis un petit déjeuner copieux plus classique. Le café est adjacent à une épicerie où je me réapprovisionne pour les deux prochains jours.

Petit déjeuner

Je reste dans le café près de deux heures, le temps de recharger l’électronique. Quelques hikers sont arrivés entre temps. Au moment de partir, je croise Julien de « Jules a la bougeotte ». Déjà rencontré à Paris, lors d’un dîner pré PCT organisé par Laurent (alias Sorry, alias Ludomero).

Julien @julabougeotte

Julien est parti plus tôt de Campo mais a connu des conditions difficiles pour passer la Sierra. Il semble être monté en puissance et réalise maintenant de longues étapes. Hyper bien préparé et motivé, c’est le premier français que je rencontre depuis longtemps. Nous discutons un peu, notamment sur notre envie d’être à Cascade Locks le 16 août pour les « PCT days ».

Je décide de reprendre le chemin en début d’après-midi pour me débarrasser rapidement de la « remontada » de 4500 feet. Pour cela, je choisis de suivre la piste forestière qui rejoint le PCT à Cook and Green pass.

Sur la piste

La montée, sous une très forte chaleur, semble interminable. Heureusement agrémentée de quelques points d’eau (mini cascade) salutaires.

Moment fraîcheur

En arrivant au col, le PCT part vers l’est, en chemin de crête. Je le suis sur plus de 5 miles avant de trouver un emplacement à proximité d’une minuscule source (Bear dog Spring). L’endroit, un peu aéré, est parfait pour passer la nuit. Et étancher ma soif après cette journée très chaude.

Trail fleuri
Chambre discrète

Je dormirai seul pour ma dernière nuit californienne. Car je ne suis qu’à 15 miles de là frontière avec l’Oregon. Et c’est une vraie source de motivation que de passer ce nouveau symbole.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.